Allergie chez un bébé : tout ce que vous devez savoir

Les bébés et les jeunes enfants peuvent être sujets à des réactions allergiques. Il s’agit d’une défaillance du système immunitaire qui agit d’une manière excessive contre certaines substances étrangères souvent inoffensives. Cette réaction provoque habituellement une production d’anticorps distinctifs tels que l’immunoglobuline E.

Dans la plupart des cas, les réactions allergiques sont bénignes et faciles à soigner grâce à des traitements disponibles dans les pharmacies en ligne. Mais les parents doivent toujours être vigilants quant aux symptômes.

Quand bébé peut-il être allergique et quels types d’allergies ?

Une allergie peut apparaître à tout âge, et même dès les premiers mois de la vie de bébé. D’ailleurs, les symptômes peuvent surgir dès la naissance ou bien à l’âge adulte. Généralement, les allergies sont regroupées sous plusieurs catégories.

On retrouve l’allergie alimentaire souvent due à la consommation d’aliments tels que le poisson, l’arachide, le lait de vache, l’œuf, les fruits à coque… Il y a aussi les allergies respiratoires engendrées par les pollens, les moisissures, les acariens, les rongeurs, les chats… Les allergies médicamenteuses, de leur côté, sont souvent provoquées par des produits anesthésiques et des antibiotiques.

Des fois, les symptômes de l’allergie n’apparaissent pas chez les petits. Un enfant peut avoir un terrain allergique, mais ne démontre aucune réaction comme l’eczéma, l’asthme… Dans tous les cas, quel que soit le symptôme indiquant une allergie, les remèdes adaptés sont d’habitude accessibles dans une pharmacie à Clermont-Ferrand ou dans un établissement spécialisé.

Quelles solutions pour une allergie alimentaire ?

Ce type d’allergie est une réaction exagérée du système immunitaire à une protéine alimentaire. Bien qu’elle soit inoffensive, elle est considérée comme une menace par le corps. L’allergie alimentaire peut toucher les enfants de moins de 2 ans. Souvent, elle indique certains signes incluant des réactions cutanées et des symptômes intestinaux et respiratoires. Parmi les signes courants, on distingue particulièrement les toux, la diarrhée, les vomissements, la difficulté à respirer, l’urticaire, les démangeaisons…

Dans certains cas, la réaction allergique médiée par les anticorps IgE ou Immunoglobulines E survient lorsque l’aliment provoque immédiatement une réaction chez l’enfant. Chez les tout-petits, les allergènes les plus courants sont les arachides, le lait de vache, l’œuf, les noix, les poissons, les fruits de mer, le blé… Les réactions allergiques au lait maternel peuvent également apparaître chez certains bébés lorsque la maman a consommé un aliment dont ils sont allergiques.

Cependant, lorsque les bébés présentent des réactions allergiques comme le gonflement des lèvres, une respiration soufflante ou encore une difficulté à respirer, l’idéal serait une surveillance médicale immédiate. Il en est de même pour les réactions plus graves comme les vomissements, l’allergie sévère avec dyspnée ou encore les douleurs abdominales.

Qu’en est-il de l’eczéma allergique ?

L’eczéma est sans aucun doute l’une des affections cutanées les plus courantes chez les jeunes enfants. L’eczéma atopique ou la dermatite atopique reste sans aucun doute le type d’eczéma qui touche le plus souvent les tout-petits. Il est souvent marqué par certains signes comme une peau sèche et squameuse ou encore de minuscules bosses rouges.

Cette réaction est provoquée habituellement par des déclencheurs comme les savons, les tissus irritants ou encore la chaleur. Pour les bébés de moins de 6 mois, particulièrement, ces signes apparaissent au niveau du front, du visage et du cuir chevelu. Souvent, les parents consultent tout simplement une pharmacie en ligne pour trouver les traitements adéquats.

Pour ce type d’allergie, l’idéal serait d’adopter des mesures préventives afin d’éviter l’apparition des symptômes. Dans ce cas, il faut éviter les produits chimiques comme les lotions parfumées, les détergents, les savons… Il est aussi nécessaire d’éviter de frotter trop fort la peau avec les serviettes. Par ailleurs, si l’éruption s’aggrave et présente des marques d’infections ou de cloques, il est conseillé de consulter un allergologue ou bien un médecin.