Tout savoir sur le sommeil du nourrisson

Un nourrisson ne dort pas comme un enfant, encore moins comme un adulte. Il possède son propre rythme de sommeil qui change au fur et à mesure qu’il grandit. À la naissance, les cycles de sommeil sont courts. Puis, ils deviennent plus longs au fil de sa croissance. Ainsi, il est crucial de comprendre son sommeil pour permettre à votre bébé de bien dormir. Cela va l’aider dans son développement physique et psychique.

Les premières semaines sont rythmées par ses besoins

Comme le sommeil est un besoin physiologique vital pour le nouveau-né, l’achat matelas ne se fait pas au hasard. Il doit lui apporter un maximum de confort et de soutien afin de dormir paisiblement. Pour rappel, de la naissance jusqu’au 28e jour, un nouveau-né est un bébé. Pendant cette période, son horloge biologique n’est pas encore réglée. Ainsi, son sommeil va essentiellement dépendre de ses besoins. Celui-ci est rythmé de manière anarchique. En effet, il ne distingue pas le jour de la nuit.

Si votre bébé ne dort pas dans son berceau, un matelas 180 x 200 est suffisamment large pour réussir le cododo. Lors de ses 4 premières semaines de vie, il dort par cycle d’une durée de 3 à 4 heures. Il se réveille spontanément au-delà des 4 heures de sommeil. Ainsi, il est question de rythme « ultradien » par opposition au rythme « circadien ». Cela peut durer jusqu’à sa 6e semaine de vie. Les éveils sont les moments recommandés pour le nourrir.

Un cycle composé de deux phases jusqu’au 3e mois

Un nouveau-né désigne un bébé jusqu’à ses 28 jours de vie. Ensuite, on le caractérise de nourrisson. Jusqu’au début du 4e mois, son sommeil dure en moyenne entre 17 et 20 heures par jour. La chambre à coucher doit donc être aménagée afin de favoriser son endormissement. Lors de son sommeil, il dort par cycle court de 50 minutes. Il arrive que 3 cycles se succèdent. Ce qui va le faire dormir jusqu’à 4 heures d’affilée. À chaque changement de cycle, il peut observer un court délai d’éveil.

Ce repos est nécessaire au développement physique et cérébral du nourrisson. Bien choisir la literie revêt ainsi une importance capitale. Au cours de son sommeil, il alterne 2 phases. La première est un sommeil agité durant lequel il est bruyant et effectue des petits mouvements involontaires. Parfois, il ouvre même ses yeux sans être totalement réveillé. Cette phase est suivie d’un sommeil calme. Apaisé, votre enfant respire normalement. Il affiche un visage détendu, tandis que ses muscles sont décontractés.

Mise en place progressive des nuits complètes entre 4 et 6 mois

Comme le choix de la literie, celui du linge de lit est tout aussi primordial pour votre nourrisson. Le confort procuré favorise son endormissement et diminue la fréquence de ses réveils. Lorsque les 3 premiers mois sont dépassés, il commence à faire ses nuits. Désormais, son horloge biologique est ajustée. Même si ses besoins en sommeil sont moins importants, il dort encore entre 14 et 15 heures par jour. Il peut dormir 6 heures en continu sans demander à être nourri.

Entre 3 et 6 mois, les cycles qui composent le sommeil de votre nourrisson sont courts. Un cycle dure environ 60 minutes et est composé de 3 phases. La première est le sommeil lent/léger durant lequel votre enfant est détendu. La seconde est le sommeil lent/profond. Il est plongé dans un sommeil profond et n’entend pas les bruits extérieurs. La dernière est une phase de sommeil agité ou paradoxal. À la fin d’un cycle, il aura une période d’éveil très courte.

Des périodes de sommeil plus longues au-delà du 6e mois de vie

Quand votre nourrisson entame son 7e mois de vie, ses périodes de sommeil sont plus longues. La nuit, il dort entre 8 et 12 heures. Afin d’assurer la durabilité de son sommeil, une literie confortable est donc de mise. De plus, la séparation intervient généralement entre le 7e et le 11e mois. Un lit et un matelas de qualité sont donc nécessaires. Cela réduit son angoisse et l’aide à se rendormir facilement après les périodes d’éveil.

Entre 6 et 12 mois, votre enfant fait aussi 3 siestes : le matin, l’après-midi et en fin de journée. Elles lui permettent de récupérer pour un sommeil paisible pendant la nuit. Une fois qu’il a atteint 1 an, il dort comme un grand. Il ne fait plus que 2 siestes au maximum au cours de la journée. Le rythme et la structure de son sommeil se rapprochent de ceux de l’adulte. Les réveils nocturnes sont beaucoup moins fréquents.