Du poisson pour bébé : est-ce autorisé ?

Le poisson est reconnu pour ses bienfaits nutritionnels sur la santé. Il paraît donc logique d’en nourrir votre bébé. Pourtant, le poisson doit être introduit progressivement dans l’alimentation de l’enfant. Il faut choisir les bonnes espèces, les cuisiner d’une certaine manière et suivre de nombreux conseils pour renforcer l’organisme de bébé sans danger. Voici tout ce que vous devez savoir sur la place du poisson dans l’alimentation des tout petits.

A quel âge peut-on donner du poisson à bébé ?

Le poisson est riche en sélénium, en iode et en oméga 3. Ces apports représentent de véritables atouts pour la santé. Néanmoins, jusqu’à trois ans, ils doivent être apportés en quantité limitée. Vous pouvez introduire le poisson dans l’alimentation de votre bébé entre ses quatre et six mois révolus, après l’avoir initié aux fruits et légumes.
La période de la diversification alimentaire est très importante pour les bébés. N’hésitez pas à demander conseils à votre pédiatre et à suivre ses préconisations. Le plus souvent, on alterne l’introduction du poisson avec celle de la viande et de l’œuf, le midi.

Quels poissons faut-il privilégier dans l’alimentation des tout petits ?

Il n’y a pas de restriction. Toutes les espèces de poisson peuvent être introduites dans l’alimentation de votre bébé. Tout est avant tout une question de goût. Celui des poissons gras est plus prononcé et peut surprendre le palais de bébé. Commencez tout d’abord par des poissons maigres et blancs, comme la limande, le cabillaud, le colin ou la sole.
Si le saumon peut être introduit progressivement, évitez de proposer des poissons fumés ou séchés trop tôt. De même, entre quatre et six mois, les poissons en conserves sont trop salés pour bébé. Ce n’est qu’entre sept et huit mois que vous pourrez peu à peu intégrer la sardine et le maquereau à l’alimentation de votre enfant.
Entre un an et trois ans, votre bébé peut enfin découvrir les saveurs salées des poissons en boîte et des fruits de mer, comme les crevettes et les moules.

poisson

 

Y-a-t-il des poissons qu’il faut éviter de donner à son enfant ?

Avant l’âge de deux ans, il est déconseillé de donner du poisson cru à votre enfant. Le saumon fumé et les sushis devront encore attendre un peu. Côté poissons cuits, certaines espèces sont chargées de métaux lourds et de contaminants chimiques.
Pour éviter tout problème de digestion, évitez la consommation d’anguilles, de carpes, de silures ou de barbeaux pour les enfants de moins de trois ans. Il en va de même pour les brèmes, les espadons et les marlins.

Quelle portion de poisson pour les bébés ?

La portion de poisson à donner à bébé varie selon son âge. Plus il grandit, plus il peut ingérer du poisson. Veillez à suivre les portions suivantes, par jour :
– De 4 à 6 mois révolus : 10g, soit 2 cuillères à café de poisson mixé et bien écrasé
– De 7 à 8 mois : 10g, soit 2 cuillères à café
– De 9 à 1 an : 20g, soit 4 cuillères à café
– De 1 à 3 ans : 20g à un an, 30g à deux ans et 40g à trois ans
N’oubliez pas d’alterner entre poisson et viande (avec de l’œuf). Introduisez ces aliments lors du repas du midi, pour une meilleure digestion. A partir de neuf mois, vous pouvez proposer à bébé du poisson en tout petits morceaux.

Comment cuisiner les poissons pour les tout petits ?

Pour cuisiner le poisson que vous donnez à votre bébé, optez pour une cuisson à la vapeur, en papillote. Veillez à bien retirer toutes les arêtes avant de mixer votre poisson cuit. Une fois prêt, incorporez le dans un biberon, en réduisant la proportion de lait habituelle.
Entre sept et huit mois, votre bébé peut commencer à manger le poisson mixé à la cuillère. Le temps de l’habituer au goût, ne mélangez pas le poisson avec d’autres aliments. Peu à peu, vous pourrez ensuite le mélanger avec des légumes en purée, par exemple.
Vous pouvez également utiliser les petits pots proposés dans les rayons spécialisés. Les plats destinés aux enfants de moins de trois ans sont très réglementés. Ils sont sans conservateur, arôme artificiel ou colorant. Peu salés, les petits pots apportent la proportion de poisson adéquate à votre bébé.
Vous connaissez désormais la place du poisson dans l’alimentation de bébé. Comme vous pouvez le constater, il est important d’initier les tout petits à différents aliments, notamment le poisson. L’introduction doit se faire progressivement, en alternance avec la viande et l’œuf. Suivez nos conseils et ceux de votre pédiatre.